Les points essentiels à connaître sur la reconstruction mammaire

La reconstruction mammaire est une étape importante pour les personnes ayant subi une mastectomie. Outre la reconstruction psychologique, elle permet également à la personne de se réapproprier son corps et de prendre un nouveau départ. Mais quelles sont alors les étapes à suivre pour un résultat satisfaisant ? Pour mieux vous éclairer sur ce sujet, voici quelques points importants à ne surtout pas négliger.

Bien choisir son chirurgien

Pour un meilleur résultat, il est préférable d’opter pour des chirurgiens plasticiens ayant reçu une formation complète dans le domaine. Vous pouvez choisir le praticien qui vous convient même si votre médecin vous a recommandé un chirurgien particulier. 

La reconstruction mammaire est un parcours assez long et il faudra vous sentir en confiance avec le spécialiste que vous avez choisi. Ainsi, vous pourrez vous sentir à l’aise pour poser toutes les questions qui vous trottent à l’esprit. En cas de doute ou d’hésitation, vous pouvez toujours demander un deuxième avis avant de prendre votre décision.

Découvrir notre catégorie santé.

Les premières consultations

Une fois que vous avez choisi votre chirurgien, il est temps de passer aux choses sérieuses. Il faut savoir que les étapes peuvent s’accélérer si vous devez bénéficier d’une reconstruction immédiate. Mais pour celles différées, les oncologues demandent parfois d’attendre 6 à 12 mois après la fin des traitements avant d’envisager cette option. 

Le parcours pour la reconstruction mammaire

En premier lieu, le praticien agira pour reconstruire le volume du sein. Il faut ensuite qu’il soit stabilisé avant de passer à la deuxième étape qui est la reconstruction des aréoles. Vient ensuite la troisième phase pour modifier et parfaire le résultat selon votre demande et surtout si cela est nécessaire. 

En effet, après la reconstruction des aréoles mammaires, le chirurgien peut apporter quelques modifications si besoin. Comme il a été dit plus haut, la reconstruction mammaire est un parcours assez long et il faut une relation de confiance entre la patiente et son chirurgien pour que tout se passe pour le mieux. 

Les informations sur la prise en charge

Il est bon de noter que si votre praticien exerce en secteur 1, le coût pour les actes de reconstruction mammaire est pris en charge à 100 % sur la base du tarif conventionnel de l’assurance maladie. Mais pour le chirurgien exerçant en secteur 2, c’est-à-dire ceux à honoraires libres, vous aurez un tarif à payer, car celui-ci n’a pas signé de contrat pour limiter ses dépassements d’honoraires. Dans ce second cas, le praticien devra vous fournir au préalable un devis que vous transmettrez à la mutuelle afin de connaître le montant du dépassement. Vous pouvez ainsi vous préparer aux éventuels surplus.  

Par ailleurs, si vous vous adressez à un chirurgien qui exerce une activité libérale, il est fort probable que le tarif proposé dépasse largement le taux de remboursement de l’assurance maladie. Mais en général, le remboursement est limité à 200 % du tarif de l’assurance. Toutefois, vous pouvez toujours vous informer auprès de votre mutuelle avant toute décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.