Quelle rééducation pour l’avant-pied ?

Après une intervention chirurgicale, le patient a besoin d'une rééducation de l'avant-pied afin de retrouver une bonne mobilité. Pour cela, le médecin lui prescrit des séances de kinésithérapie. Comment se passent ces séances ?

1. Le drainage de l'avant-pied

Il est courant d'observer un œdème suite à une chirurgie de l'avant-pied. Toutefois, celui-ci ne présente aucune complication ou mauvaise évolution. Il s'agit tout simplement d'un signe d'agression sur l'avant-pied. L'œdème surgit entre le 2e et 4e jour après l'opération et disparaîtra progressivement dans les 6 à 24 semaines. Il peut être gênant pour le chaussage et entraîne quelques douleurs. Ainsi, il peut être nécessaire de réaliser des séances de kinésithérapie comprenant un drainage manuel et de la cryothérapie. Ces deux méthodes permettent de soulager le pied et évacuer ainsi l'œdème. L'application de glace ou de jet d'eau froide est importante, surtout après une intense séance de rééducation du pied.

2. La mobilisation de l'avant-pied

Que ce soient pour les gros orteils ou les petits orteils, la rééducation du pied doit varier en fonction des articulations. Sur les gros orteils, on note souvent une raideur en flexion dorsale. Lorsque le patient marche, cette raideur a tendance à gêner, car le gros orteil peut buter au sol. Cette raideur peut également entraîner des douleurs. C'est la raison pour laquelle il est important de travailler en priorité la flexion dorsale située au niveau de l'articulation métatarse phalangien. Un travail en flexion plantaire doit être aussi fait sur l'articulation interphalangienne du gros orteil. En ce qui concerne les orteils latéraux, l'anomalie se situe souvent au niveau de la flexion plantaire. Pour corriger celle-ci, la solution est de la travailler manuellement.

3. Le travail du schéma de marche

Le patient peut avoir une boiterie si le schéma de marche est troublé. La boiterie peut être accompagnée d'un déhanchement ou d'une rotation externe du pied. Son origine peut provenir d'une raideur de l'avant du pied, ce qui peut entraîner un mauvais déroulé du pas. La rééducation du pied va donc restaurer la mobilité de l'avant-pied. La boiterie est parfois associée à une douleur. Pour améliorer le schéma de marche, il faut chercher l'origine de cette douleur. Dans la plupart des cas, une boiterie est due à un trouble du schéma. Le travail du schéma de marche consiste alors à marcher face à un miroir avec l'aide d'un kinésithérapeute. Ce dernier saura guider le patient dans les modifications à faire en vue de retrouver une marche fluide.

4. L'auto éducation

Bien que vous ayez des séances de kinésithérapie, il est essentiel de faire de l'auto éducation. Cette dernière vous aide à assouplir l'avant-pied et de retrouver une marche normale. Vous pouvez réaliser l'exercice du bateau. Pour ce faire, il faut se mettre sur le talon et après passer délicatement sur la pointe du pied. L'idée est de juste rouler la plante du pied au sol de manière progressive. Il est également possible de faire l'exercice d'enroulement des orteils. À l'aide de la paume de la main, enroulez tous les orteils latéraux en flexion plantaire pour améliorer la synchronisation de ceux-ci.

5. Le fauteuil roulant électrique pliable

Après l'intervention chirurgicale, le patient ne peut pas tout de suite marcher. C'est là que le fauteuil roulant entre en jeu. Le patient peut se déplacer en l'utilisant.

En général, manœuvrer un fauteuil roulant classique peut aussi être fatigant, notamment pour les personnes ayant un handicap lourd. Oui, il existe des pathologies qui ne permettent pas l'utilisation d'un fauteuil roulant traditionnel. Le fauteuil roulant électrique est alors la meilleure solution pour se déplacer sans effort. Vous pouvez visiter le site d'Acekare pour trouver différents modèles selon vos besoins. Avec le levier de commande, une personne en situation de handicap peut faire avancer ou reculer seulement en utilisant son doigt. La batterie intégrée offre une bonne autonomie et permet de parcourir plusieurs kilomètres.

Pour les entrepreneurs, les travailleurs indépendants, les salariés ayant un handicap, le fauteuil roulant électrique pliable est d'une grande praticité. De plus, il améliore leur autonomie au quotidien. Pour gagner en confort, rien ne vaut le fauteuil roulant électrique pliable. Son démontage est simple, ce qui facilite le transport dans un coffre de voiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.